Présentation

QUELQUES CHIFFRES…

laboratoires de recherches
25 directeurs de recherches dont 7 associés
180 doctorants
25 à 30 soutenances par an

HISTOIRE

L’école doctorale d’histoire moderne et contemporaine est issue de la fusion, en 2000, de deux écoles doctorales préexistantes, Occident moderne et Mondes contemporains. Depuis 2010, elle réunit aussi les professeurs d’histoire moderne et contemporaine de l’École nationale des Chartes. Il s’agit d’une école doctorale misant plus sur l’excellence que sur le nombre, qui accorde une double priorité, dans le recrutement des doctorants, aux titulaires des concours (agrégés, certifiés, conservateurs du patrimoine), et à l’ouverture internationale.

LABORATOIRES RATTACHÉS

L’école doctorale s’appuie sur un important dispositif d’équipes de recherches.
Il s’agit, en premier lieu, de structures reconnues par le CNRS comme :

  • l’UMR 8596 – Centre Roland Mousnier, dirigée par Cyril GRANGE, directeur de recherche associé en histoire sociale des élites (France XIXe-XXe siècle), avec Elisabeth CROUZET-PAVAN, professeur d’histoire médiévale pour directrice adjointe. Elle est particulièrement active en histoire de l’économie, en histoire de la population et de la famille, en histoire culturelle, sociale et religieuse et en histoire des relations internationales ainsi que dans certaines aires culturelles (Amérique latine, Mondes arabes et musulmans, Europe centrale et de l’Est).
  • l’UMR 8138 – SIRICE “Sorbonne, Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe” dirigée par Marie-Pierre REY (directrice – Paris 1), avec Olivier FORCADE pour directeur adjoint, professeur d’histoire des relations internationales contemporaines à la faculté des lettres de Sorbonne Université. Elle se compose pour moitié d’enseignants-chercheurs de la faculté des lettres, tant historiens que civilisationnistes, .
  • lFED, Histoire et archéologie maritimes, dirigée par Olivier CHALINE, professeur d’Histoire moderne.

L’école compte également en son sein deux équipes d’accueil :

  • L’équipe d’accueil EA 3550, Centre d’Histoire du XIXe siècle, dirigée Jacques-Olivier BOUDON. Elle présente l’originalité d’être commune à la faculté des lettres et Paris I. Appuyée sur une bibliothèque importante, elle développe ses recherches sur le personnel politique et dirigeant de la France du XIXe siècle, les questions de défense et de sécurité (chantier gendarmerie) et l’histoire religieuse contemporaine.
  • L’équipe d’accueil EA 3264, Centre Jean Mabillon, dirigée par Frédéric DUVAL, (établissement principal Ecole Nationale des Chartes/établissements secondaires facultés des lettres et Paris I).

L’école doctorale soutient financièrement les initiatives de recherches, qu’elles soient individuelles (missions des doctorants, maîtres de conférences en cours de préparation d’une habilitation) ou collectives (colloques et tables rondes). Elle a conclu, à ce titre, des conventions avec les ministères des Finances (dépôt de DEA, de thèses ou d’archives) et des Armées (avec l’armée de terre et la marine nationale, avec la gendarmerie nationale) ou des accords avec des entreprises (Comité d’histoire d’EDF).

Dotée d’un conseil scientifique, d’un conseil des études (réunissant tous les directeurs de recherche), l’école doctorale organise des doctoriales, assure l’organisation de séminaires, soutient l’organisation d’ateliers par les doctorants et invite régulièrement des professeurs ou des chercheurs étrangers.